eco2friendly Magazine (04/2020)

Une lumière intelligente pour des têtes pensantes
Travail de précision et haute technologie sont le quotidien du groupe JKS. C’est pourquoi l’entreprise de l’Oberland zurichois a des exigences élevées en matière d’éclairage que les luminaires à fonction chenillard satisfont parfaitement.

Auf Sozialen Netzwerken teilen

Link teilen

Benutzen Sie diesen Link, um das Dokument z.B. auf sozialen Netzwerken zu teilen.

Mit einem Freund teilen

Bitte Anmelden um das document mit E-Mail zu senden!

In ihre Webseite einbetten

Startseite

1.

2. 58 Lumière Magazine eco2friendly Propagation intelligente de l’éclairage Cet éclairage intelligent convient parfaite- ment à une entreprise dont le slogan est «Swiss Cleverness» (intelligence suisse). Car le groupe JKS regroupe diverses sociétés et compétences sous le même toit. Outre le développement et le perfectionnement de produits, ce groupe s’est fait un nom dans les secteurs de l’Internet des objets («Internet of Things/IoT »), du bâtiment et de la robotique. Une entreprise si intensivement occupée à bâtir, fabriquer et mettre en réseau a forcé- ment des exigences élevées quant aux pro- RTKȇVȇUFũWPNWOKPCKTG2QWT,ȗTIǜ5EJWNVJGUU il y avait plusieurs points importants à prendre en compte lors de l’évaluation de la nouvelle solution d’éclairage: «Nous vou- lions des luminaires intelligents à économie d’énergie qui marient qualité de fabrication suisse et belle apparence.» Une lumière intelligente pour des têtes pensantes Travail de précision et haute technologie sont le quotidien du groupe JKS. C’est pourquoi l’entreprise de l’Oberland zurichois a des exigences élevées en matière d’éclairage que les luminaires à fonction chenillard satisfont parfaitement. Texte: Swisslux ̦/HVOXPLQDLUHV¢ VXVSHQVLRQm/\EUD}GHV VDOOHVGHU«XQLRQ DSSRUWHQWODOXPLªUH DGDSW«HDX[GLVFXVVLRQV HWDX[H[SRV«V Il n’y a souvent qu’un petit pas entre deux univers d’éclairage, comme par exemple dans le bâtiment industriel de Nänikon qui abrite l’«Innovation Camp» de JKS Group AG. Pour l’éclairage de la cage d’escalier, cette société a encore recours à une minuterie classique. «A chaque pression du bouton poussoir, toute la cage d’escalier est éclairée pendant un quart d’heure. Ce gaspillage d’énergie n’est plus acceptable de nos jours», FȇENCTGNG%'1,ȗTIǜ5EJWNVJGUUCXCPVFũKP - viter à pénétrer dans le hall d’entrée. Là, le visiteur fait l’expérience d’une technologie tout à fait dans l’air du temps: l’éclairage du couloir, des bureaux et des salles de réunion est assuré par des luminaires suspendus à fonction chenillard. Ici, la lumière emboîte le pas aux hommes et s’éteint de nouveau quand on en n’a plus besoin ou quand la lu- OKȆTGFWLQWTGUVUWHƓUCPVG Le choix s’est donc porté sur les luminaires intelligents «Trivalite» de Swisslux qui combinent une technologie LED moderne et un haut rendement énergétique à des capteurs haute précision. Les luminaires se connectent bien évidemment les uns avec les autres et sont équipés de détecteurs de présence sophistiqués. La fonction chenil- lard de l’éclairage permet de ne fournir de la lumière qu’aux endroits où cela est néces- saire et de réduire ainsi sensiblement la consommation de courant. «J’ai assisté à un VGUV FCPU NGSWGN RNWU FG ǜ NWOKPCKTGU Swisslux communiquaient les uns avec les autres par une intelligente fonction chenil- lard et les dés étaient jetés», a-t-il ajouté. 2TȇEKUKQPGVƓCDKNKVȇ Dans différentes salles de réunion, dix lumi- naires suspendus «Lybra» ont été installés alors que le choix s’est porté sur douze grandes suspensions «Orion» pour les cou- loirs. Comme il est d’usage pour une moder- nisation, on a opté pour le module radio inté- ITȇCƓPFGOGVVTGNGUNWOKPCKTGUGPTȇUGCW+N n’a donc pas été nécessaire d’installer de nouveaux câblages à l’exception de l’alimen- tation électrique. Cette solution légère et sur mesure est d’autant plus pratique que l’exploi- tant du bâtiment n’a prévu que des lampa- daires sur pied pour les espaces de bureau de l’«Innovation Camp». Or, si ceux-ci conviennent parfaitement pour éclairer les postes de travail, leur fonctionnement en EQPVKPWPũGUVPKPȇEGUUCKTGPKGHƓECEGFCPU les zones de passage peu fréquentées ou les Pratique

3. 59 Ma g azine eco2friendl y Lumière ̦/DIRQFWLRQFKHQLO - ODUGDSSRUWHXQU«JODJH SDUIDLWGHODOXPLªUHTXL SU«FªGHHQWRXWHGLVFU« - WLRQOHPDUFKHXU ̦*U¤FHDX[G«WHF - WHXUVGHSU«VHQFHHW¢OD IRQFWLRQFKHQLOODUGOHV OXPLQDLUHV7ULYDOLWHIRXU - QLVVHQWDXWDQWGHOXPLªUH TXHQ«FHVVDLUH ̦-¾UJ6FKXOWKHVV &(2GX-.6*URXSHVW FRQYDLQFXSDUODQRXYHOOH VROXWLRQG̵«FODLUDJHm/HV OXPLQDLUHVVRQWHIͤFDFHV DXSODQ«QHUJ«WLTXHLQ - WHOOLJHQWVHWHVWK«WLTXHV} ̦$O̵DFFXHLOGHO̴m,Q - QRYDWLRQ&DPS}OHV JUDQGVOXPLQDLUHVURQGV m2ULRQ}FU«HQWXQH DPELDQFHDJU«DEOHSRXU OHVYLVLWHXUV UCNNGUFGTȇWPKQP5GNQP,ȗTIǜ5EJWNVJGUUkNGU éclairages intelligents à fonction chenillard sont la meilleure solution». Actuellement, les clients exigent des produits qui allient une faible consommation d’énergie à une pollu- tion lumineuse minimale, et ce indépendam- ment de l’utilisation. A l’avenir, le hall de pro- duction de la société et le laboratoire de robotique prévu pourraient eux aussi être équipés de luminaires à fonction chenillard. Les luminaires «Trivalite» dissimulent des composants de haute technologie. La ges- tion de l’éclairage permet la fonction linéaire comme la fonction chenillard. La mise en TȇUGCWUũGHHGEVWGRCTTCFKQQWRCTWPƓNRK - lote, selon les données de construction. Chaque luminaire peut être assigné à un groupe de luminaires aléatoire: à Nänikon, par exemple, ces groupes ont pour titre «Ac- cueil», «Couloir» ou «Salles de réunion». Via une application, il est possible de procéder à des réglages individuels sur chaque lumi- naire, qui peut, en outre, être mis en marche immédiatement après l’installation. Grâce au capteur dont il est muni, le luminaire s’adapte automatiquement à la luminosité ambiante et ne fournit à chaque heure de la LQWTPȇGSWGNCFQUGFGNWOKȆTGCTVKƓEKGNNG nécessaire ou souhaitée. Sa batterie intégrée ICTCPVKVWPȇENCKTCIGFũWTIGPEGƓCDNGGPECU de panne de courant. 'HƓECEKVȇVQWVCWNQPIFWE[ENGFGXKG Maintenant que les nouveaux luminaires «Trivalite» ont passé leur premier hiver à Nänikon, la société dispose de valeurs em- piriques sur leur consommation d’électrici- té. En comparaison avec l’ancienne solution, FȇLǾGHƓECEGCWRNCPȇPGTIȇVKSWGSWGTGRTȇ - sentaient les lampadaires commandés par capteurs, ces luminaires permettent d’éco- nomiser 20 à 25% d’énergie supplémentaire. 2QWT,ȗTIǜ5EJWNVJGUUKNGUVETWEKCNFGOȇPC - ger les ressources et de considérer l’en- semble du cycle de vie d’un produit: «Il ne faudrait pas uniquement prendre en compte le prix d’achat d’un luminaire, mais effectuer un calcul des coûts globaux que ce dernier entraîne. Un produit de qualité est certes plus cher, mais il ne tombe pas en panne au bout de quelques années seulement.» www.swisslux.ch Leading Partner page 84 «Il ne faudrait pas uniquement prendre en compte le prix d’achat d’une lampe, mais effectuer un calcul FGUEQȖVUINQDCWZSWG cette dernière entraîne.»

Ansichten

  • 966 Total der Ansichten
  • 737 Website-Ansichten
  • 229 Eingebettete Ansichten

Aktionen

  • 0 Teilen gesamt
  • 0 Likes
  • 0 Dislikes
  • 0 Kommentare

Anzahl teilen

  • 0 Facebook
  • 0 Twitter
  • 0 LinkedIn
  • 0 Google+

Einbettungen 3

  • 1 dev.swisslux.ch
  • 13 www.trivalite.ch
  • 19 www.swisslux.ch