Détecteur de mouvement et de présence

Une efficacité énergétique rentable...

Fondée en 1975, l'entreprise familiale B.E.G. Brück Electronic GmbH, basée à Lindlar dans le Haut-Berg, est depuis plus de 45 ans synonyme de qualité et d'innovation. B.E.G. propose à ses clients une large gamme de produits, de solutions individuelles, une excellente qualité et un service personnalisé.

En tant qu’importateur général des produits de la marque B.E.G. en Suisse, nous sommes ravis de vous soutenir dans les petits comme les grands projets dans le domaine de la gestion intelligente de l’éclairage et l’utilisation des produits de la maison B.E.G.

 

Détecteur de mouvement B.E.G. Luxomat

RC-plus next N

Détecteurs de mouvement et de présence haut de gamme pour l'exterieur

Assortiment

PD3 360

Détecteurs de mouvement pour montage au plafond apparent, encastré et au faux-plafond

Assortiment

Indoor 180

Détecteurs de mouvement pour montage au mur apparent et encastré

Assortiment

LC 200 et LC 180 Mini

Détecteurs de mouvement à bas prix pour l'exterieur

Assortiment

PD4 360

Détecteurs de mouvement avec portée très large pour montage au plafond apparent, encastré et au faux-plafond

Assortiment

PD9 LC

Détecteurs de mouvement mini pour montage au faux-plafond et montage integré

Assortiment

 

Détecteur de présence B.E.G. Luxomat

PD2 360

Détecteurs de présence pour montage au plafond apparent, encastré et au faux-plafond

Assortiment

PD2 180

Détecteurs de présence pour montage au mur apparent et encastré

Assortiment

IS 140

Interrupteur de lumière intelligent pour montage au mur apparent et encastré pour le remplacement facile des interrupteurs conventionnels

Assortiment

PD2 Max

Détecteurs de présence avec portée très large pour montage au plafond apparent, encastré et au faux-plafond

Assortiment

PD11 S 360

Détecteurs de présence plats pour montage au faux-plafond

Assortiment

PD9 S 360

Détecteurs de présence mini pour montage au faux-plafond et montage integré

Assortiment

Pico

Minuscule mini-capteur «Pico» pour montage au faux-plafond et montage integré

Assortiment

 

B.E.G. Luxomat projecteurs LED automatiques et luminaires automatiques

FL

Projecteurs automatiques avec ou sans détecteur de mouvement

Assortiment

AL

Luminaires automatiques avec ou sans détecteur de mouvement

Assortiment

 

B.E.G. Luxomat interrupteurs crépusculaire

CDS

Interrupteur crépusculaire pour montage apparent et pour l'intégration dans les luminaires ou des boîtes de dérivation

Assortiment

 

FAQ, Top 3

Quelle est la différence entre un détecteur de mouvement et un détecteur de présence?

Un détecteur de mouvement désactive la mesure de luminosité dès qu'il allume la lumière. Après l'extinction, la mesure de luminosité est à nouveau activée. Par conséquent, un détecteur de mouvement ne perçoit pas si la luminosité se modifie lorsque l'éclairage est allumé. Le détecteur de présence, au contraire, mesure la luminosité de façon continue. Il est donc également en mesure d'éteindre la lumière, lorsque la lumière du jour est suffisante, même lors de mouvements détectés.

Quelles économies permettent d'obtenir les détecteurs PIR?

En fonction du type d'utilisation, l'emploi de détecteurs de mouvement et de présence permet de réaliser 20 à 70 % d'économies par rapport à un circuit manuel. Plus la proportion de lumière du jour utilisable est importante, plus les économies réalisées sont élevées. Le réglage correct des valeurs de seuil de luminosité et du temps de poursuite en fonction du type d'utilisation est également un facteur décisif, tout comme le bon choix de l'endroit où sont placés les détecteurs. La fréquence d'utilisation de l'espace a également une grande importance: plus une pièce est utilisée souvent, plus le potentiel d'économies est élevé.

Quelle est la durée de vie d'un détecteur PIR?

Sur les appareils protégés des intempéries, on peut se baser sur une durée de vie de 10 ans. De fortes intempéries, une fréquence de commutation excessive, ainsi que des charges de commutation élevées peuvent cependant réduire cette durée de vie.

FAQ, Top 21

1. Quelle est la différence entre un détecteur de mouvement et un détecteur de présence?

Un détecteur de mouvement désactive la mesure de luminosité dès qu'il allume la lumière. Après l'extinction, la mesure de luminosité est à nouveau activée. Par conséquent, un détecteur de mouvement ne perçoit pas si la luminosité se modifie lorsque l'éclairage est allumé. Le détecteur de présence, au contraire, mesure la luminosité de façon continue. Il est donc également en mesure d'éteindre la lumière, lorsque la lumière du jour est suffisante, même lors de mouvements détectés.

2. Existe-t-il des détecteurs PIR qui ne réagissent pas aux animaux?

Les détecteurs de mouvement PIR réagissent aux objets en mouvement qui émettent un rayonnement infrarouge (pour plus d'informations, voir FAQ 1) et ne peuvent en principe pas faire la différence entre un homme et un animal. La solution la plus sûre pour éviter les enclenchements intempestifs est d'exclure des zones de détection les endroits dans lesquels les animaux peuvent se trouver. Sur certains modèles, la réduction de la sensibilité de détection peut également diminuer la probabilité des enclenchements intempestifs.

3. Comment fonctionne un détecteur infrarouge passif (détecteur PIR)?

Les détecteurs de mouvement et de présence sont équipés pour détecter des sources de chaleur en mouvement dans leur zone de détection. Chaque objet, en particulier le corps humain, émet un rayonnement thermique dont l'intensité est fonction de sa température de surface. Le rayonnement thermique, aux températures habituelles, fait partie du domaine des rayons infrarouges, invisibles pour l'oeil humain. Un capteur pyroélectrique adapté au domaine infrarouge reçoit ce rayonnement et le convertit en tension électrique. Comme le capteur n'émet pas lui-même de rayonnement, on l'appelle capteur infrarouge passif (ou capteur PIR, de Passive Infra-Rouge). Ce système optique divise, grâce à des lentilles multiples, la zone de détection en un grand nombre de zones actives et inactives. Si une source de chaleur passe d'une zone à une autre, le capteur pyroélectrique envoie un signal qui est traité par un microprocesseur pour commander des lampes, un système CVC (CVC = chauffage, ventilation, climatisation), des stores ou autres appareils électriques.

4. Un détecteur de mouvement et un détecteur de présence peuvent-ils être utilisés ensemble dans un circuit parallèle?

Non. Les appareils ne doivent pas fonctionner en circuit parallèle si l'on souhaite un enclenchement correct en fonction de la luminosité. Les deux types d'appareils fonctionnent selon des principes différents et chacun influence la mesure à sa manière, ce qui peut entraîner des enclenchements intempestifs. Il existe des situations exceptionnelles dans lesquelles la mesure de la luminosité n'est pas nécessaire. Dans ces cas-là, la mesure de la luminosité par le détecteur de présence et par le détecteur de mouvement doit être désactivée en commutant sur le fonctionnement Jour/Nuit.

5. Plusieurs détecteurs de mouvement peuvent-ils être utilisés ensemble dans un circuit parallèle?

Oui. En règle générale, on ne doit jamais avoir plus de 5 détecteurs de mouvement fonctionnant en parallèle. Plus le nombre de détecteurs en parallèle est élevé, plus la zone de détection est importante et confuse et plus une éventuelle recherche de défaut sera onéreuse. Attention: avec des groupes d'éclairage importants, il faut tenir compte de la puissance maximale admise par l'appareil utilisé. Lorsque plusieurs détecteurs de mouvement sont utilisés en association avec une minuterie d'escalier, le courant de repos cumulé de l'appareil peut parfois avoir pour conséquence que la lumière ne s'éteint plus (voir également FAQ 13)

6. Plusieurs détecteurs de présence Master peuvent-ils fonctionner en circuit parallèle?

Ce type de circuit est en principe déconseillé. Sur les installations avec une influence de la lumière du jour, où une mesure correcte de la lumière est nécessaire, les appareils Master, en allumant et en éteignant l'éclairage, influencent la mesure de la lumière de chacun des autres appareils Master, ce qui peut entraîner des enclenchements intempestifs ou des pannes. Il existe des situations exceptionnelles dans lesquelles la mesure de la luminosité n'est pas nécessaire. Dans ces cas-là, la mesure de la luminosité par le détecteur de présence Master doit être désactivée en commutant sur le fonctionnement Jour/Nuit.

7. Dans quelles situations un circuit Master-Slave avec détecteurs de présence est-il préférable à un circuit en parallèle de détecteurs de mouvement?

Par ex. dans les grands bureaux, les salles de classe, les salles de séjour avec la présence de la lumière du jour, lorsque les détecteurs doivent s'éteindre toute la journée (voir également FAQ 3). L'utilisation d'un circuit Master-Slave avec détecteurs de présence peut aussi être choisie parce que les réglages ne sont effectués que sur l'appareil Master et qu'il en résulte un gain de temps considérable.

8. Combien de détecteurs de présence Slave peuvent être raccordés à un détecteur de présence Master?

La conception d'un circuit Master-Slave permet, dans la plupart des situations, de raccorder jusqu'à 10 appareils Slave à un appareil Master pour un fonctionnement sans problème. Mais dans ces cas-là, un principe s'applique: plus le nombre d'appareils Slave raccordés à un appareil Master est élevé, plus la zone de détection est importante et confuse et plus une éventuelle recherche de défaut sera onéreuse (voir également FAQ 5). Attention: avec des groupes d'éclairage importants, il faut tenir compte de la puissance maximale admise par l'appareil utilisé.

9. Quelle minuterie d'escalier est adaptée à la commande par un détecteur PIR?

En principe, une minuterie d'escalier peut être commandée par tous les détecteurs de mouvement et détecteurs de présence qui disposent d'une fonction d'impulsion. Il faut cependant prendre en considération le fait que la plupart des détecteurs de mouvement et de présence, lorsqu'ils sont ouverts, montrent un faible courant de repos (moins 1 mA) sur le fil de la lampe. Celui-ci se comporte de manière identique au courant de repos des boutons-poussoirs lumineux et il peut déclencher la minuterie s'il est trop élevé. Là encore, en règle générale, le nombre de détecteurs fonctionnant sur minuterie ne doit pas excéder 5 (voir également FAQ 5).

10. Les détecteurs PIR peuvent-ils également détecter les objets en mouvement derrière une vitre?

Non. Comme un détecteur PIR passif détecte le rayonnement infrarouge de l'environnement, il ne peut reconnaître que les objets directement visibles. Par conséquent, lorsqu'il y a une vitre, le capteur ne voit que le rayonnement infrarouge de la surface de la vitre elle-même, mais pas le rayonnement des objets situés derrière (voir également FAQ 1).

11. Quelles sont les valeurs recommandées pour le réglage d'un détecteur PIR, notamment la valeur crépusculaire/le temps de poursuite?

Zones de passage: env. 300 Lux/env. 1 à 5 minutes; Zones de travail: env. 600 Lux/env. 10 à 30 minutes; Activité très intense: env. 1000 Lux/env. 10 à 30 minutes. Pour les lampes fluorescentes, le temps de poursuite ne doit pas être fixé au-dessous de 5 minutes. Un temps de poursuite trop court peut réduire la durée de vie des lampes fluorescentes.

12. Quelles sont les causes possibles de l'enclenchement intempestif des détecteurs PIR?

Vous trouverez des informations détaillées à ce sujet sur notre fiche «Recherche et suppression des défauts», que vous pouvez télécharger à la rubrique «Downloads».

13. Quand et où l'utilisation d'un circuit RC d'extinction est-il nécessaire?

1. Dans quelques rares situations, il peut arriver que les ballasts électroniques, lorsqu'ils s'éteignent, provoquent des fluctuations de tension sur le réseau qui entraînent un redémarrage du détecteur PIR. Dans ces cas-là la lumière se rallume immédiatement après l'extinction. Un circuit RC d'extinction aide à compenser ces fluctuations. 2. Lorsque les détecteurs PIR fonctionnent sur des minuteries, il peut arriver que le courant de repos des détecteurs PIR ou des boutons-poussoirs lumineux devienne trop fort et déclenche la minuterie en permanence. Dans ce cas, Le circuit d'extinction RC augmente le nombre maximum de détecteurs de mouvement resp. de boutons-poussoirs lumineux pouvant fonctionner sur une minuterie.

14. Comment peut-on adapter la zone de détection aux conditions de l'environnement?

En principe, avec tous les détecteurs PIR, la zone de détection peut être limitée avec des caches clipsables ou des caches adhésifs. Sur certains détecteurs PIR, il est également possible de modifier la sensibilité et de réduire ainsi la portée. La meilleure solution est fournie par le détecteur de mouvement de la série «RC-plus next», qui permet une limitation mécanique précise et inégalée de la zone au moyen d'une vis de réglage.

15. Quelles économies permettent d'obtenir les détecteurs PIR?

En fonction du type d'utilisation, l'emploi de détecteurs de mouvement et de présence permet de réaliser 20 à 70 % d'économies par rapport à un circuit manuel. Plus la proportion de lumière du jour utilisable est importante, plus les économies réalisées sont élevées. Le réglage correct des valeurs de seuil de luminosité et du temps de poursuite en fonction du type d'utilisation est également un facteur décisif, tout comme le bon choix de l'endroit où sont placés les détecteurs. La fréquence d'utilisation de l'espace a également une grande importance: plus une pièce est utilisée souvent, plus le potentiel d'économies est élevé.

16. Les réglages programmés avec la télécommande sont-ils conservés après une panne de courant?

En principe, les réglages programmés sont conservés après une panne de courant, à une exception près: si les deux vis de réglage de la luminosité et du temps de poursuite sont positionnées en même temps sur «Soleil» et sur «Test», la coupure de courant provoque une remise à zéro de la programmation (sauf le RC-plus next). Ensuite, les valeurs choisies au moyen des vis de réglage sont à nouveau actives. C'est pourquoi il faut veiller à ce qu'au moins une des 2 vis de réglage soit sur n'importe quelle autre position, afin d'éviter un éventuel effacement de la programmation lors d'une panne de courant.

17. Peut-on allumer ou éteindre un détecteur PIR de façon durable avec la télécommande?

Seuls les appareils de la série RC-plus respectivement RC-plus next peuvent être allumés ou éteints pendant 12 heures avec la fonction Party. Tous les détecteurs de présence peuvent être éteints avec la télécommande, mais la lumière ne reste éteinte que tant que les mouvements sont détectés, plus le temps de poursuite fixé.

18. Comment active-t-on la fonction Party (Lumière éteinte) sur le RC-plus respectivement RC-plus next et comment l'utilise-t-on ensuite?

La fonction Party sur les appareils RC-plus est désactivée d'usine pour des raisons de sécurité. Pour l'activer, on doit mettre le RC-plus hors circuit pendant une courte durée. Ensuite, on remet le courant et pendant le cycle d'autotest d'une minute qui suit, on appuie sur la touche avec la lampe barrée qui se trouve en bas à droite de la télécommande IR-RC. Les LED rouges du RC-plus doivent alors se mettre à clignoter très rapidement. Il faut ensuite attendre la fin du cycle d'autotest et la fonction Party est prête à fonctionner. Concernant l'utilisation, il est maintenant possible, au moyen de la touche avec le verre de champagne, de commuter entre Éclairage continu 12 h et Lumière éteinte 12 h. Lorsqu'on active la touche «Reset», le détecteur revient en mode automatique.

19. Existe-t-il des rallonges de câble pour les têtes de capteur PD9?

Pour les têtes de capteur PD9, il existe des rallonges de 5 et 10 mètres. Veuillez noter que les têtes PD9 360 Master, PD9 360 Dimm et PD9 360 LC ont besoin d’une rallonge munie d’un connecteur RJ12 et d’un raccord. Pour le PD9 360 Slave, il faut à l’inverse une rallonge RJ11 (4P).

20. Comment se comporte la zone de détection sur les appareils qui sont montés trop haut ou trop bas?

Certes, la portée augmente si la hauteur d'installation augmente, mais en revanche la sensibilité diminue fortement, ce qui peut conduire à des résultats indésirables ou imprévisibles. Les hauteurs de montage recommandées devraient si possibles toujours être respectées.

21. Quelle est la durée de vie d'un détecteur PIR?

Sur les appareils protégés des intempéries, on peut se baser sur une durée de vie de 10 ans. De fortes intempéries, une fréquence de commutation excessive, ainsi que des charges de commutation élevées peuvent cependant réduire cette durée de vie.